L’expédition Starkweather - Moore : Début des préparatifs.

Créé par DiChim Zoug le Wed 13 September 2017

L’expédition Starkweather - Moore : Début des préparatifs.

(Un article de Randall S. Foster)

Comme promis, Outdoor America, votre magazine préféré, va vous faire partager les coulisses de l’une des plus grandes aventures scientifiques des temps modernes: l’expédition Starkweather - Moore. C’est au soir du 31 août que votre aimable serviteur est à nouveau convoqué à l’hôtel Amherst. Le départ est prévu pour dans quelques jours et il est temps de finir les préparatifs avant notre grand départ à bord de la SS Gabrielle.

Les choses sérieuses commenceront dès le lendemain, mais la soirée permet à certains membres de l’équipe de faire connaissance. L’expédition sera une formidable aventure humaine et il est donc important de créer des liens. C’est ainsi qu’après avoir aperçu nos deux héros que sont messieurs Starkweather et Moore, je pus faire connaissance et partager le pot de l’amitié avec messieurs Peter Sykes, qui sera l’un de nos guides, ainsi qu’avec messieurs Charles Myers, Willard Griffith et Morehouse Bryce, trois éminents scientifiques américains.

Après cette sympathique réunion informelle et une bonne nuit de sommeil, j’eus le grand honneur de me voir confier une mission de confiance par William Moore : me rendre à l’université de New York pour y rencontrer mademoiselle Charlène Whitston, une botaniste et une voyageuse reconnue. Cette ravissante jeune femme est en effet la dernière, mais non la moindre, recrue de notre expédition. Le Professeur Starkweather démontre ainsi à ceux qui pourraient en douter qu’il est à la pointe de la modernité en accueillant avec un grand plaisir une représentante de la gent féminine dans nos rangs pour cette formidable aventure.

C’est accompagné par cette sympathique jeune femme, que j’ai découvert pour la première fois la SS Gabrielle. Notre navire parqué au bord du quai n° 34 est le centre d’une extraordinaire agitation. Je peux vous le certifier, les préparatifs vont bon train et tout sera fait pour que nous puissions partir le 9 septembre.

Le matin du 2, tous les membres de l’expédition se retrouvèrent dans la salle rose de l’hôtel. Une gigantesque carte de l’Antarctique avec les zones connues est affichée. Le Professeur Starkweather fit, de nouveau, preuve de son talent de meneur d’hommes (et de femmes, n’oublions pas notre ravissante botaniste) en exposant ses objectifs et nos moyens devant l’assemblée passionnée par ses propos.

Par ailleurs, nous avons également appris, avec joie, que d’autres expéditions concurrentes se rendront en Antarctique pendant la même période. Personne, parmi les membres de notre expédition, ne doute que cela engendrera une saine émulation, qui ne pourra que profiter à la science et donc à l’humanité dans son ensemble.